Découvrez les plus beaux récits de voyages:
Autour du monde

Sur la bonne piste

en Laponie finlandaise

Dans les alpes, le ski de fond est redevenu tendance, dans le grand nord, il l’a toujours été. Y a-t-il une manière plus belle d’explorer la laponie finlandaise immaculée que de façon traditionnelle? Grâce à d’immenses réseaux de pistes de ski de fond, on progresse facilement presque partout dans la région. Le calme dans toute l’acceptation du terme.

Le silence recouvre le paysage enneigé de son épais manteau. Seul le grincement de la neige parvient à mes oreilles lorsque je pousse mon ski d’un pas en avant. Au fur et à mesure que je souffle, des petits nuages s’élèvent dans l’air cristallin. Le soleil s’élève à l’horizon comme une boule de feu embrasant le ciel d’un bleu intense. Les conditions idéales pour une longue journée de ski de fond en Laponie finlandaise. Le ski de fond? N’est-ce pas un sport pour les personnes âgées? Une activité de détente? Loin de là! Le ski de fond est très en vogue. L’image légèrement poussiéreuse qui collait à ce sport depuis longtemps a été éclipsée par la première médaille olympique de Dario Cologna à Vancouver en 2010. Les jeunes passionnés de fitness y voient l’entraînement parfait pour l’ensemble du corps, les amoureux de la nature une occasion d’explorer la faune et la flore en toute tranquillité et les citadins stressés une échappatoire aux journées de travail stressantes.

«Le ski de fond est une tradition chez nous», m’explique Antti au magasin de location de skis. «Nos enfants chaussent leurs skis dès qu’ils savent marcher.» Cela serait dû, d’une part, à l’attachement des Finlandais à la nature et, d’autre part, aux conditions météorologiques rendant possible le ski de fond jusqu’à 200 jours par an dans le Grand Nord. Avec de telles conditions, il n’est pas surprenant que la Laponie finlandaise dispose d’un si vaste réseau de pistes. L’une des meilleures d’entre elles se trouve à Ruka, où l’élite de la discipline se réunit pour les courses de la Coupe du monde. On trouve d’autres points de départ dans les environs de Kittilä. Cette commune, située à 200 kilomètres au nord du cercle polaire arctique, permet à ses vacanciers de rejoindre Levi, l’une des stations de sports d’hiver les plus connues de Finlande, ou la superbe région d’Ylläs avec ses 330 kilomètres de pistes.

En avion dans la nature sauvage

Pour mon premier voyage au paradis du ski de fond, je choisis Kittilä. Bien que située plus au nord que Ruka, Kittilä est aussi facile d’accès en avion depuis la Suisse. Le point de départ est le petit village de Rauhala sur la côte de Jerisjärvi. La randonnée m’entraîne au cœur du parc national de Pallas-Yllästunturi avec ses sommets légèrement arrondis. Si vous voulez en apprendre plus sur le parc national, vous pouvez visiter un centre d’accueil comme celui de Pallastunturi. Encore plus impressionnant que la théorie? La Laponie vous réserve maintes expériences authentiques. Vous pouvez combiner une randonnée de ski de fond avec un détour dans une ferme aux rennes ou une balade en traîneau à chiens. Laissez-vous guider tranquillement par les vigoureux quadrupèdes!

Dans un premier temps, je choisis d’être active. Je trouve rapidement mon rythme et apprécie celui de mes muscles qui travaillent. Les mouvements réguliers ont un effet reposant, presque méditatif. Une heure passe sans que je ne rencontre personne. Voilà la meilleure façon de se déconnecter complètement. Je m’imprègne de la plénitude qui m’entoure, sans rien pour me distraire. Parfois je passe devant des arbres isolés, comme des sculptures, profondément courbés sous leur charge blanche: une couverture de neige immaculée sur laquelle les cristaux de glace scintillent comme une mer d’argent au soleil.

Vers midi, mon estomac se manifeste. Ici, on ne trouve pas de belles auberges comme dans les Alpes, les pauses se font dans des petits abris ou dans des kotas rustiques. Par mauvais temps, ces cabanes en bois typiques de la Laponie finlandaise permettent aux amateurs de sports d’hiver de se réchauffer autour d’un foyer. Cependant, quand les températures sont douces, ils se rencontrent devant la porte. Certains, les yeux fermés, apprécient les rayons du soleil sur leur peau. D’autres profitent de l’occasion pour reprendre des forces.

Le printemps sur les pistes

Je discute avec un expert local tout en fouillant dans mon sac à dos à la recherche d’une collation. «Pour moi, mars est le meilleur mois pour le ski de fond», me dit Hanna. Bien sûr, vous pouvez venir plus tôt, mais les journées sont plus courtes. Après avoir repris des forces, je retourne sur la piste: les lignes parallèles à gauche et à droite sont destinées au ski de fond classique, au milieu il y a un tracé pour le skating. Tout le long du sentier, des traces s’éloignent du balisage. Sur leurs skis de backcountry, les plus aventureux s’engagent en pleine nature. Quelques traces de passage sur les hauteurs indiquent qu’avec le matériel adapté, même quelques descentes sont possibles.

En tant que nouvelle venue en Laponie finlandaise, je préfère ne pas m’aventurer hors des sentiers battus. Sans détours, j’atteins ma destination du jour, Keimiö, et mon refuge pour la nuit. Ce n’est certes pas le grand confort mais on y trouve cependant un sauna. Même dans les logements les plus modestes, ceuxci semblent indispensables. Je savoure cet instant de détente, mais espère secrètement apercevoir un tout autre phénomène. Et telle est ma surprise: un soir, apparues comme par magie, les mystiques aurores boréales illuminent le ciel. En regardant leurs couleurs resplendissantes, un article que j’ai lu avant de partir me vient à l’esprit. Selon un classement de l’ONU, la Finlande abrite le peuple le plus heureux du monde. Les Suisses ne s’en tirent pas mal non plus à la 5e position. Pour une bonne dose de bonheur supplémentaire, je vous recommande un voyage de ski de fond à travers les paysages enchanteurs de la Laponie finlandaise. KM

Nos recommandations

> Offres de Hotelplan
> Offres de Travelhouse

Cinseil de voyage

d’Angela Engelhard, Product Manager Scandinavie
Si vous souhaitez explorer la nature hivernale fi nlandaise de différentes manières, je vous recommande un séjour au Saija Lodge. Il est situé à environ une heure de Kuusamo, au bord de l’idyllique lac Jokijärvi. Au cœur d’une nature intacte, loin de l’agitation et du bruit, vous pouvez passer une semaine d’aventure dans une confortable et traditionnelle maison de vacances. Vous aurez diverses possibilités de découvrir la région: en traîneau à chiens, en ski de fond, en raquettes ou à motoneige. Pour couronner le tout, vous pourrez passer la nuit dans l’une des Sky Cabins et observer les aurores boréales, à travers le toit vitré, directement de votre lit.

Vols directs jusqu’en Laponie finlandaise

Du 22 décembre 2018 au 9 mars 2019 Helvetic Airways volera le samedi directement de Zurich à Kittilä et du 29 décembre 2018 au 9 mars 2019 tous les samedis de Ruka / Kuusamo.

Aventure hivernale à Tromsø

Il y aura également des vols directs de Zurich à Tromsø, la plus grande ville de l’extrême nord de la Norvège, du 29.12.18 au 2.3.19. La «porte de l’Arctique», comme on l’appelle souvent, propose toutes les aventures hivernales nordiques. Des randonnées en raquettes aux promenades en traîneau à chiens en passant par la pêche et le kayak, sans oublier le ski de fond. C’est l’endroit idéal si vous voulez découvrir une ville belle et passionnante, riche d’histoire et de musées captivants, offrant maintes possibilités d’excursions dans la nature sauvage.

> Offres de Hotelplan
> Offres de Travelhouse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *